Bonjour,

Aujourd'hui je vais aller à l'encontre de se que je propose d'habitude, c'est à dire des articles illustrés de mes photos. Le site se trouvant sur un terrain privé, je décide, pour le moment, de ne pas déranger les propriétaires, malgré une grande frustration.

Tout débuta lors d'un curage, qui fut apparaître du mobilier lithique datant du Paléolithique supérieur (35 000 ans av J-C/ 12 400 ans av J-C) et au Mésolithique (12 400 ans av J-C/ 5 000 ans av J-C). C'est J-M Moullec, qui entre 1984 et 1986, répertoria sur place les découvertes.

Charles Tanguy Le Roux s'est également penché sur le site et en a déduit qu'il s'agissait, certainement, d'une halte de chasse et qu'il avait également servi au Néolithique (5 000 ans av J-C / 2 000 ans av J-C) et à L'âge de fer ( 1 100 ans av J-C/ 700 av J-C).

   

 

Cet abri avait une surface "habitable" d'environ 25 mètres carré. Grégor Marchand réalisa un état du site en 2011, qui révéla, malheureusement, la disparition des phases datant du Mésolithique et du Paléolithique. Cependant au fond de l'abri, quelques outils de la période la plus ancienne, ont été découvert. Ceux-ci montrent certaines particularités : pointes abîmés, usées; chutes de débitages et de burins. Ce qui prouve qu'il s'agit bien là d'un endroit ou se réfugiaient nos lointains ancêtres, Ils y réparaient, peut-être le soir près d'un feu, leurs outils de chasse qui leurs étaient indispensables.

 

Ce genre de fouilles ont permis, de mieux comprendre les activités de nos vieux cousins, se réfugiant et se blottissant dans cet abri de fortune.

J'en viens à me poser quelques questions: - Étaient -ils seuls, accompagnés par des compagnons de chasse, ou encore avec leur famille?

                                                             - Quittaient-ils plusieurs semaines leurs familles, afin de leurs ramener de la viande, en complément de leurs pêches et cueillettes?

                                                             - Ou partait-il chercher, troquer autres choses ?

 

Je n'aurrai peut-être jamais la réponse mais les découvertes, dans les abris sous roche dans les années 80, firent germer l'idée qu'il pouvait s'agir d'une halte sur la route du silex... Ou peut-être sur la route de la carrière de Métadolérite de Plussulien, au Néolithique?

DSCF3463

Carrière de dolérite à Plussulien (article du blog)

De plus,  oui les hommes du Paléolithique et du Mésolithique parvenaient aussi à subsister dans nos terres, l'idée qu'ils vivaient uniquement sur le littoral est alors abandonné.

*

Les prospections et les chasses aux découvertes dans les terres,  afin de renforcer cette conviction, sont alors ouvertes.

 

Encore une jolie balade qui me fait espérer que la prochaine soit proche...

A bientôt

 

  • Internet: - "Journée du CReAAH" Rennes le 24 mars 2012

                      - "GLAD, le portail des patrimoines de Bretagne, le patrimoine archéologique de la commune de Huelgoat"

( * illustrations non protégées, empruntées sur le web...)