Enfin un site que l'on ne peut pas rater l'hiver, car il se trouve au bord d'une route assez passante au beau milieu d'un champs.

DSCF5540

DSCF5539

Cet alignement devait certainement être plus grand et étendu, à moins qu'il s'agisse simplement d' une "pairs", système simple d'un petit alignement (deux ou trois géants séparés de quelques mètres), mais ce qui l'en reste donne un petit aperçu de la taille des menhirs alors utilisés.

Bloc brut, certainement choisi pour sa forme et sa régularité. Certains menhirs, plutôt appelé stèles, sont retravaillés afin de les rendre bien proportionnés et sans trop de défauts (Fin du Néolithique). Mais je ne pense pas que celui-ci ai été retravaillé.

DSCF5541

Il ne reste plus que un seul menhir toujours debout, il doit mesurer environ 3 à 4 mètres de haut. Il est très imposant et on dirai qu'il protège ses acolytes tombés.

Ils ont l'air plus petit, mais c'est difficile à dire, car ceux-ci ont été un peu recouvert par la terre, certainement du aux travaux paysans du champ.

DSCF5546

DSCF5556

Les trois menhirs sont en granite, ils surplombent une jolie vallée, la vue y est magnifique.

DSCF5559

Des amas de pierres apparaissent (grâce à l'érosion) aux pieds des monuments, ceux-ci servent à caler les immenses cailloux dans leurs fosses.

DSCF5552

DSCF5554

Malheureusement, je n'ai pas beaucoup d'informations sur cet alignement, datant probablement du Néolithique. Et il existe beaucoup d'interprétations sur l'utilité et l'utilisation de ces mastodontes que l'on dirait posés là par la main de dieu.

Ce monument est classé au monument historique depuis le 19 mai 1914 en même temps que la très connue allée couverte de Kastel Ruffel, ce qui montre bien son importance. Malgré tout, aucune fouille n'a été entreprise sur ce site.

Finalement, le menhir survivant surplombant et regardant l'horizon parait bel et bien décidé à rester là encore longtemps, à poser fièrement devant les objectifs des générations futures d'archéologues en herbe.

DSCF5560

Il continuera à compter les saisons simplement contourné par les engins agricoles.

A très bientôt, dans la même commune... Et oui St Goazec, terre de trésor.

Camille

 

Sources:

  • "Fouilles et découvertes en Bretagne", Yves Ménez et Stéphan Hinguant, Éditions Ouest France.
  • "Bâtisseurs du Néolithique", Luc Laporte et Charles-Tanguy Leroux, Éditions La maison des roches.