***** Des Nouvelles fraiches dans l'article "Retours sur le site de St Servais" ******

Bonjour,

Aujourd'hui je me permets d'utiliser mon journal de bord en tant que chasseuse de Mégalithes, pour lever le poing contre les destructeurs ignorants ou simplement intéressés. 

DSCF5351Forêt privée de Duault, St Servais.

DSCF5354DSCF5357

Détruire au détriment de cette seule et vraie richesse qu'est notre patrimoine.

J'ai eu la désagréable surprise pour la seconde fois, de me retrouver face à un carnage sans nom. Et c'est les yeux brouillés, que j'ai cherché en foulant une terre ravagée, certains Monolithes, présents sur place depuis 5 000  ou 6 000 ans, que je n'ai malheureusement pas retrouvés... Peut-être ont-ils été simplement repoussés contre les talus? Ont-ils servi à renforcer le chemin d'exploitation? Difficile à dire car l'accès y est compliqué... Et ma motivation de recherche s'est émoussée à chaque pas dans ces morceaux de cadavres végétaux...

DSCF5349

DSCF5348

DSCF5398

Malheureusement la plupart de ces monolithes ne sont pas classés ni même référencés, mais ne sont pas pour autant sans intérêt. 

Le simple regard d'un passionné, permet de réaliser que cette forêt cache encore un trésor de monuments Néolithiques inconnus. Des centaines de blocs couchés à moitié enfouis nous font penser, que peut-être, qu'à cet endroit était édifié un complexe mégalithique hors du commun, que nos Ancêtres chérissaient sans doute autant que notre Carnac ...

DSCF5391

DSCF5374Dolmen dit La Roche de l'Ermite (non classé)

Nous chasseurs de Mégalithes, ne recherchons pas uniquement le cailloux perdu dans nos campagnes, mais apprécions l'environnement (bois, forêts, prés...) dans lequel ces témoins de notre histoire lointaine ont évolué.

Depuis toujours, carriers, exploitations forestières, détruisent ce patrimoine, en espérant qu'aucun pecnot comme moi passe dans les parages et déclare leurs conneries.

Car ce qu'il faut savoir c'est : La destruction ou la dégradation d’un site archéologique est punie par l’article 322-3-1 du code pénal de 7 ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende. Ces peines peuvent être portées à 10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende lorsque l’infraction est commise avec circonstance aggravante, notamment par plusieurs personnes.

Voilà il était important pour moi de mettre un minimum en lumière ce que j'ai vu et ressenti lors de ma chasse aux Mégalithes de ce 1er Novembre 2015.

Les autorités sont prévenues, je leur fais confiance car ils réagissent toujours en conséquence.