Nous voici dans une jolie vallée du Centre Bretagne, comme nous les aimons. Je vous invite à découvrir un site oublié, encore et toujours sur les traces de nos Ancêtres.

DSCF8142

1

Aussi appelée Men-Guionnet/Guionned, Vil Heren et Moulin Blanc, le monument est malheureusement ruiné, et pourtant je le trouve très intéressant.

Le voici, juste à côté du petit carré.

D'après mes recherches, "Men" voudrait dire Rocher ou pierre, et Guionnet était certainement le nom du propriétaire des lieux, fut un temps. "Vil" voudrait dire Vilain, et Heren peut-être aussi le nom d'un ancien propriétaire.

41

Elle se trouve en fait sur le lieu dit "d'er-goat" (" Près de la forêt"), encore vrai aujourd'hui.

Une chose est sûre, la difficulté d'accès donne encore plus de plaisir à la visite de ce monument de schiste qui devait certainement être, auparavant monumental. Après une descente dans la vallée dans les ronces, nous voici dans ce joli pré.

39

Il est rare de trouver dans notre contrée, des sites funéraires datant du Néolithique se trouvant dans une vallée. Ceci dit elle aussi est proche d'une rivière, la "Ster-Laër" (" la rivière au voleur") ou "l'inam" , comme la jolie allée couverte de granite de Kernescop à Lohuec (http://camancetres.canalblog.com/archives/2014/03/27/29535695.html).

En règle générale, les allées couvertes sont placées sur des points surélevés, afin de dominer la campagne. Celle-ci, a peut-être été érigée par une "communauté" ou "tribu" qui prêtait beaucoup d'importance à la rivière?

5

Partiellement ruinée, elle est longue de 11 m et large de 1m80.

9

12

13

Elle a été classée aux Monuments historiques le 4 novembre 1970, ce que je trouve assez tardivement par rapport à d'autres monuments du coin. Son emplacement, un peu perdu dans la vallée, doit en être la cause.

15

17

Ses grosses dalles de schistes, typiques des Montagnes Noires, sont malheureusement devenues des "grattes fesses" pour vaches ce qui explique certainement son état actuel. Des traces d'usures sont très visibles.

Orientée NE-E, 15 ou 17 orthostates sont toujours présents, ainsi que deux grosse dalles de recouvrement, ou tables.

MG_Gourin

34

19

On imagine, sans trop de difficulté, la forme du tertre car il existe encore un dénivelé. Quelques pierres faisant partie du monticule qui le recouvrait il y a des milliers d'années sont encore visibles au pied de la sépulture.

35

Une jolie trace de débitage est encore bien visible:

23

Vu l'état du monument il est difficile de classer la sépulture dans une catégorie. Je ne saurai reconnaître une cella s'il y en avait une.

Cette allée couverte est vraisemblablement connue et peut-être a-t-elle été étudiée? Cependant, malgré mes recherches je n'ai trouvé aucune trace d'une quelconque fouille ou même publication. Un panneau d'explication en mauvais état est présent sur le site mais n'apporte pas plus d'informations.

Si vous avez plus d'informations, concernant ce monument, je suis, bien sûr, intéressée.

 

Mais parlons maintenant d'un mystère, ou peut-être s'agit-il du fruit de mon imagination? Ce dont je parlerais maintenant n'engage bien sûr que moi.

En surplombant le site, nous avions remarqué deux jolis dénivelés en contre bas du pré. Deux "tumulus" allongés?

2

Ai-je le droit d'imaginer que deux autres monuments se cachent sur cette parcelle?

4

En tout cas cela me parait bien artificiel, et la végétation sur place est bien différente... Peu-être un peu moins dense?

7

De plus, soit disant sur l'une de ces "buttes" serait placée une des dalles de recouvrement du monument dont je viens de parler.

37

Peut-être bien, ou peut-être s'agit-il d'un autre monument?

Je ne serai certainement jamais fixée sur ce mystère, mais je souhaite une seule chose, retourner sur ce site en me demandant s'il y a quelque chose là dessous. Quel bonheur de ressentir cette curiosité, et d'imaginer que peut-être sous mes pieds se trouve quelque chose de monumentale inconnue pour nous, mais érigée, choyeé et sacrée par et pour nos ancêtres d'il y a 5 000 ans.

Et que ces âmes enterrées ici, continuent à nourrir ce souvenir qu'était leurs simples vies ... N'allons pas les déranger.

 

 

Merci à Hervé pour m'avoir prêté son appareil photo. ( je n'irai plus en talon voir un site néolithique à Gourin ...)

Une spéciale dédicace au taon qui m'a piqué la main ce jour là.

Merci aussi à Yannick pour son aide.

N'hésitez pas à vous inscrire à la News letter! Vous serez tout de suite informé de la publication d'un nouvel article... Soyez les premiers à vous promener sur les chemins de nos Ancêtres. 

 

Sources:

  • T4T35
  • Wikipédia