Bonjour,

J'ai le plaisir de vous faire découvrir un endroit extraordinaire dont l'accès est réglementé afin de protéger une colonie rare de chauves-souris.

Il s'agit d'un habitat troglodyte, classé au Monument Historique depuis le 22 octobre 1913, de l'époque du paléolithique supérieur ou de l'épipaléolithique (env 10000 av JC), ou peut-être le début du Mésolithique.

DSCF3709

DSCF3740

Cette grotte appelée "Roc'h Toul" ou "La roche percée", est profonde d'environ 40 mètres et la hauteur du plafond varie de 7 à 8 m 50.

DSCF3714

DSCF3708 DSCF3712

DSCF3715 DSCF3717

Sa couleur est claire car elle est constituée de grès et de quartz. Son ouverture donne sur l'Est mais, le terre-plein qui se trouve devant la grotte est protégé du vent venant du Nord par un grand mur, dans le prolongement de la grotte.

DSCF3711

L'habitat est divisée en deux salles ou chambres (dont l'accès de la seconde est interdite pour protéger les chauves-souris), qui sont séparées par un effondrement assez facile à franchir.

DSCF3719

DSCF3728

Deuxième salle.

Découverte par le Docteur Hir de Morlaix le 4 juin 1868, elle a été assidûment fouillée par celui-ci, après la découverte, à 10 cm de profondeur dans la grotte, d'un silex taillé.

La parcelle de Parc ar Plénen, se trouvant non loin de la grotte à aussi fait l'objet de fouilles, cette fois ci, en surface.

Ainsi, entre 300 et 400 outils lithiques ont été découverts. Ceux-ci, majoritairement taillé dans du silex, mais aussi dans la pierre présente sur place c'est à dire: le grès quartzite lustré (blanc jaunâtre, rougeâtre ou verdâtre).

DSCF3798

Laissons notre imaginaire travailler, le silex n'étant pas présent naturellement sur le site ou aux alentours, on peut en déduire, qu'un "commerce" ou système d'échange de connaissances, existait déjà avec les régions voisines (ex: Île de France).

Ainsi, une grande variété d'outils a été mise en évidence:

  • Burins, denticulés, grattoirs, lames de couteaux de toutes tailles, perçoires, rondelles, poinçons, et bien sûr, pointes de flèches et lances etc...

Mais aussi des traces de foyer. Malheureusement, il n'existe aucune référence de découverte d'ossements, ce qui aurait permis de dater avec plus de précision l'époque d'occupation de la grotte.

Sur place, on retrouve des éclats de pierres qui jonchent le sol, mais est-ce d'époque? Mystère!

DSCF3732

Les familles qui occupaient cet endroit il y a 10000 ans, vivaient complètement en autarcie, mais n'avaient jamais faim.

Ce nourrissant de chasse, de pêche et de cueillette.

Dominant la vallée, la grotte devait certainement se trouver dans une jeune forêt ou en lisière de forêt, peut-être même au beau milieu d'une steppe herbeuse; et se trouvant toute proche d'une rivière, en contre-bas, tout ce dont ils avaient besoins étaient à porté de mains (cerfs, chevaux, divers herbivores, sangliers, poissons, eau douce et abris). L'arc fait son apparition à cette période, peut-être que les habitants de cette grotte en étaient les précurseurs?

Les notions de cultures et d'élevages ne viendra que 5000 ans plus tard.

DSCF3741 DSCF3755

Un des seuls habitat troglodyte connu de cet époque en Bretagne, cet endroit est fantastique et il ne m'est absolument pas difficile d'imaginer des enfants jouant sur les rochers, ou des adultes taillant les pierres près de l'eau de la rivière (si le lit de la Penzé était le même à l'époque, bien sûr...).

 

DSCF3746 DSCF3749

Malheureusement, entourée de sapins en culture industrielle, l'ambiance et la lumière de l'endroit y est lugubre ce qui gâche un peu mon plaisir (personnel), mais l'impression y est quand même incroyable.

Encore un endroit magique...

A bientôt.

Camille


Sources:

  • "Les industries de Roc'h toul et de Parc-ar-Plenen en Guiclan" G. Laplace-Jauretche, Persée
  • Plaquette de la mairie de Guiclan
  • "Ca m'intéresse Histoire spéciale Préhistoire" Novembre-Décembre 2012
  • "Fouilles et découvertes en Bretagne" Yves Ménez et Stéphan Hinguant. Editions Ouest-France.
  • Internet